Financement participatif, quand l’Europe s’en mêle !04/06/2018  



L’AMF propose, par exemple, de relever le plafond des offres de financement participatif, fixé par le règlement à 1 million d'euros sur douze mois, pour que le nouveau régime soit réellement attractif pour les prestataires. L'AMF défend également la mise en place de règles d'organisation et de bonne conduite des prestataires et se prononce en faveur d'une assurance obligatoire de responsabilité civile professionnelle. Elle salue enfin la création d'un document d'information harmonisé remis aux investisseurs potentiels et un test de connaissances à l'entrée "qui devront cependant être renforcés".


 Autres articles sur le même sujet :
Quand le diamant brille par son opacité

L’Autorité des marchés financiers (AMF) met une nouvelle fois en garde le public contre les offres de placement dans les diamants d'investissement.

Ces entreprises qui chouchoutent leurs actionnaires individuels

L’Autorité des marchés financiers (AMF) publie un état des lieux des pratiques en matière de stratégie et communication actionnariale des sociétés cotées.

Bourse : les courtiers trois fois moins chers que les banques

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a passé en revue les frais moyens appliqués aux investissements en actions pour les épargnants qui investissent en direct.

Que vaut votre banquier ?

Entre octobre et décembre 2015, l'Autorité des marchés financiers a reconduit des visites mystère auprès des chargés de clientèle dans les banques.

Les trois principaux risques qui guettent les investisseurs en 2017

Une remontée trop vive des taux d'intérêt, une réappréciation brutale des prix des actifs, des excès d'endettement et une concurrence réglementaire accrue constituent les principaux risques pour 2017 relevés par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

"Minibons" : que faire en cas de non-remboursement ?

Les "minibons" sont une nouvelle catégorie de bons de caisse qui peuvent être souscrits sur les plates-formes de financement participatif.