Les départs anticipés à la retraite s’accélèrent04/06/2018  



171 100 personnes ont bénéficié d'un départ anticipé à la retraite pour carrière longue en 2016, contre 158 100 en 2015, selon une étude de la DARES (ministère du travail). Comment s’explique cette tendance ? La loi du 20 janvier 2014 sur les retraites a élargi la prise en compte des périodes considérées cotisées, et le recul de l'âge légal de départ à la retraite. Les recours aux autres dispositifs de cessation anticipée d'activité (handicap, pénibilité, etc.) sont moins fréquents (11 700 entrées en 2016, contre 10 600 en 2015). Les entrées dans un dispositif de préretraite publique, qui se limitent désormais aux seules cessations anticipées des travailleurs de l'amiante, sont également peu importantes (3 600 personnes en 2016). Le dispositif AS-FNE, aujourd'hui fermé, ne concerne plus que 300 personnes.


 Autres articles sur le même sujet :
Les ménages confiants dans leur capacité d’épargne

En novembre 2015, la confiance des ménages est stable. L'indicateur qui la synthétise se maintient à 96, un niveau inférieur à sa moyenne de longue période (100).

La confiance des ménages résiste

En décembre 2015, la confiance des ménages est stable. L'indicateur qui la synthétise se maintient à 96 pour le troisième mois consécutif, à un niveau inférieur à sa moyenne de longue période (100).

La confiance des ménages se replie

En février 2016, la confiance des ménages diminue : l'indicateur qui la synthétise perd 2 points et atteint 95. Il s'écarte un peu plus de sa moyenne de longue période (100).

La confiance des ménages s'améliore

En mai 2016, la confiance des ménages s'améliore nettement : l'indicateur qui la synthétise gagne 4 points et atteint 98, son plus haut niveau depuis octobre 2007. Il reste néanmoins au-dessous de sa moyenne de longue période (100).

1322 euros de retraite

Les retraités français ont touché en moyenne une pension brute mensuelle de 1 322 euros en 2014, selon l'étude annuelle de la DREES sur les retraites.

90 % des prestations compensatoires sont sous forme de capital

Selon une étude du ministère de la justice qui porte sur l'année 2013, neuf prestations compensatoires sur dix prennent la forme d’un capital dont le montant médian est de 25 000 €, et dans un cas sur dix, le montant attribué est supérieur à 100 000 €.