Les départs anticipés à la retraite s’accélèrent04/06/2018  



171 100 personnes ont bénéficié d'un départ anticipé à la retraite pour carrière longue en 2016, contre 158 100 en 2015, selon une étude de la DARES (ministère du travail). Comment s’explique cette tendance ? La loi du 20 janvier 2014 sur les retraites a élargi la prise en compte des périodes considérées cotisées, et le recul de l'âge légal de départ à la retraite. Les recours aux autres dispositifs de cessation anticipée d'activité (handicap, pénibilité, etc.) sont moins fréquents (11 700 entrées en 2016, contre 10 600 en 2015). Les entrées dans un dispositif de préretraite publique, qui se limitent désormais aux seules cessations anticipées des travailleurs de l'amiante, sont également peu importantes (3 600 personnes en 2016). Le dispositif AS-FNE, aujourd'hui fermé, ne concerne plus que 300 personnes.


 Autres articles sur le même sujet :
Pensions d'invalidité et pensions de retraite

Un décret publié au Journal officiel aménage la transition entre pension d'invalidité et pension de vieillesse pour les personnes en recherche d'emploi alors qu'elles ont atteint l'âge légal de départ à la retraite (62 ans).

90 % des prestations compensatoires sont sous forme de capital

Selon une étude du ministère de la justice qui porte sur l'année 2013, neuf prestations compensatoires sur dix prennent la forme d’un capital dont le montant médian est de 25 000 €, et dans un cas sur dix, le montant attribué est supérieur à 100 000 €.

Retraites : Retards de paiement à prévoir

Près de 4 400 nouveaux retraités sont touchés par des retards de versement de leur pension en Ile-de-France, selon des chiffres communiqués par le ministère des Solidarités.

Pourquoi il faut supprimer les régimes spéciaux de retraite

Une convergence des régimes s'impose non seulement pour rétablir l'équité entre fonctionnaires et salariés du privé, mais surtout pour dégager des économies d'échelle et offrir de meilleures perspectives de carrières.

Retraites Complémentaires : la baisse est actée

Selon une étude du Conseil d’Orientation des retraites (COR), dévoilée le 5 avril 2016 par Le Figaro, les salariés doivent s’attendre à une baisse de leur pension de retraite complémentaire dans les régimes AGIRC/ARRCO. « Un cadre né en 1959, voulant partir à la retraite dès qu'il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra ainsi environ 14,5 % de sa pension complémentaire. Cette « perte» relative s'accentuera au fil des générations pour atteindre plus de 17 % pour un cadre né en 1990. Les salariés non cadres y laisseront un peu plus, soit près de 18 % pour la génération 1990 », précise le journal.

Les inégalités de patrimoine se réduisent légèrement

Début 2015, la moitié des ménages vivant en France possédaient plus de 158 000 euros de patrimoine brut et concentraient 92 % des avoirs patrimoniaux des ménages.