La hausse des prix fait baisser la consommation04/06/2018  



Au mois de mai, selon l'estimation provisoire de l'Insee, l'inflation a nettement accéléré. En rythme annuel, les prix à la consommation affichent ainsi une hausse de 2 % alors qu'ils ne progressaient que de 1,6 % en avril. Un niveau qui n'avait pas été atteint depuis six ans. Il faut en effet remonter à l'été 2012 pour trouver un niveau plus élevé : en août l'inflation avait en effet atteint 2,1 %. De quoi accélérer le mouvement de baisse de la consommation. Selon l'INSEE, les dépenses de consommation des ménages en biens ont reculé de 1,5 % au mois d'avril. De façon logique, les dépenses d'énergie ont sensiblement diminué (- 5,4 %) sous l'effet des températures nettement au-dessus des normales saisonnières. La consommation alimentaire s'est également nettement repliée (- 1,8 %), de même que les achats de biens d'équipement du logement (- 1,8 %). Les autres postes de dépenses, à l'exception de l'habillement (+ 2,5 %), évoluent peu.


 Autres articles sur le même sujet :
Les français gagnent en pouvoir d’achat

Au troisième trimestre 2016, le pouvoir d'achat des ménages accélère.

La consommation a le vent en poupe

Selon l’Insee, au deuxième trimestre 2017, le pouvoir d'achat des ménages s'est accéléré. Cela a dopé la croissance du pays.

Plus de pouvoir d’achat, plus de consommation

En 2015, la hausse du pouvoir d’achat a dopé la consommation des ménages.

200 euros pour un vélo électrique

Valable jusqu'au 31 janvier 2018, cette subvention vise à accélérer la mobilité des Français.

Les Français gagnaient 20 350 euros en moyenne en 2013

L’Insee vient de publier son étude sur les revenus salariaux pour 2013. Surprise, ils ont baissé de 0.4%.

Les Français préfèrent tout louer

Selon une étude "les Français et le plaisir de la consommation", réalisée par OpinionWay pour Lokéo, entreprise de location d'électroménager, image et multimédia, 74% des français éprouvent davantage de plaisir à utiliser un produit plutôt que de le posséder. 19% avouent apprécier les achats compulsifs pour se faire plaisir tout de suite.